Entretien avec Ti Rat
Le reggae :
un engagement alternatif ?

 

 

Ti Rat, leader du groupe Rouge Reggae basé à Sainte-Anne, se définit comme un « combattant insulaire » et son choix de jouer du reggae est significatif d'un positionnement plus politique qu'identitaire. « I don't want no peace. I need equal rights and justice » chantait Peter Tosh, le mentor de Bob Marley au seuil des Wailers. Ce slogan n'est pas sans rapport avec le message littéraire et musical du reggae de Ti Rat. Désirant connecter ses revendications à un tissu qui, en intégrant l'Afrique, dépasse largement La Réunion, il questionne la pertinence de l'utilisation du créole dans la chanson réunionnaise (...) Pour lui, écrire en anglais, en français ou en créole, n'est pas un choix mais renvoie plutôt à un impératif politique. (...)

Pour autant, la recherche des racines n'est pas étrangère aux choix musicaux de Ti Rat qui situe également son propos sur le plan culturel «. Nous aussi on se bat pour nos racines, on est engagé dans le courant ethnique pan africain..» (...) Mysticisme et pragmatisme s'entrelacent dans une parole complexe où l'insularité, comme lieu et

 sujet de revendication, est constamment questionnée. C'est là que se situe le « combat insulaire » de Ti Rat : lutter à la fois pour l'ile mais contre son enfermement et son égotisme. « Je ne peux pas m'engager au pied du Piton des Neiges, ou alors il faudra connecter le Piton au Kilimanjaro et à l'Everest

 

Guillaume Samsom

AKOZ n° 26

spécial La chanson engagée à la Réunion

 Les cahiers réunionnais du développement

juillet 2006

Ici C'est la Réunion - Le Live !
Présentation en live du nouvel album de Ti Rat & Rouge Reggae, Un message de liberté qui résonnera dans la salle Gramoun Lélé le 26 Nov.
Quand
Nov 26, 6:40 PM – 7:25 PM
Salle Gramoun Lélé,
3, rue des glaïeuls BP 172, 97470, Saint-Benoit, Réunion